La vannerie de roseaux                      

                                         à Mezőfele en Magyars   ou   Câmpenita en Roumain




   Chez Eliz (abetts) et Marton (Mathe)

avec Csaba Székely


    Campenita, est à une vingtaine de kilomètres de Targu Mures ville située au centre de la Transylvanie, dans le Pays sicule ,région Magyars ( Hongrois) de Roumanie


  Dans cette région il y une cinquantaine d'année il y avait des lacs ou les vanniers pouvait aller cueillir les roseaux mais depuis les assèchements des terrains il faut aller dans le delta pour trouver de quoi travailler . Les coupeurs partent une semaine ou deux, dorment à la belle étoile et travaillent quelque fois avec de l'eau jusqu'aux aisselles.

  Il y 2 types de roseaux le typha latifolia et le typha angustifolia, pour les deux on ne tresse que ceux qui n'ont pas de fleur.

 I l y a 200 ans ce type de vannerie se serait exporté vers la Hongrie ou l'on trouve aussi ce même travail.


Il y a quelques années des toitures étaient faites en roseaux, en paquet bien attaché ce qui donnait une bonne isolation.

     Campenita semble être le seul village avec une aussi grosse concentration de vanniers de roseaux. Curieusement, pas ou peu de vanniers de roseaux dans le Delta

     A Campenita traditionnellement plus de 100 familles vannent pour gagner leur vie, environ la moitié du village ( plusieurs personnes dans la même maison) comme partout c'était utilitaire pour le portage, aller au marché, paillasson, ruches, chapeaux, habillage de murs, etc...puis il y 50 ans et arrivé Mr(....)avec de nouvelles idées, de nouveaux modèles.

     Les roseaux se coupent en août- septembre avec séchage extérieur. Les bottes sont bien attachées en haut et le pied bien écarté pour la circulation de l'air.

    Une fois sec on coupe la partie supérieure et on rentre les roseaux qui ne serviront que un ans plus tard, comme l'osier...


Toute les couches servent, les extérieurs plus grossiers servent pour les paillassons ;

C'est une grosse tresse qui est ensuite tissée en servant a la fois de chaîne et de trame.

çi les vanniers travaillent à la commande, des intermédiaires passent ramasser la production et les revendent dans toute la Roumanie,


    Notre professeur de 74 ans Eliz a commencé la vannerie chez ses voisins à l'âge de 10 ou 11 ans ,ses parents étaient agriculteurs, Elle a ensuite fabriqué ses premiers paniers » de moitié », voyant son plaisir son père a été lui acheter des roseaux.

    Cette vannerie se pratique toujours sur moule, la veille elle trie ses brins et les met à tremper debout dans un baquet et elle les arrose. Pour l'utilisation le roseau doit être bien humidifié sinon il faut l'arroser. Et le tressage se fait à l'ombre sinon il sèche trop vite.

    Le fond ressemble à du tissage,de chaque côté d'un brin attaché sur le moule. C'est suivi par de la super pour séparer les brins et les relever contre le moule et ajouter des brins si nécessaire ensuite clôture selon l'article et on termine par 2 tours de bordure. Pour un chapeaux de femmes il y a environ 140 brins rayonnants

    Les points de travail ressemble à la vannerie d'osier en super, torche, du croisé. Plusieurs sortes de clôtures,

empreinte de chat

paysan

croisé

tissage

et trois brins

   Voilà cette vannerie de roseaux de Campenita est vendue un peu partout en Roumanie, mais si vous traverser rapidement ce village vous ne verrez pas de boutiques ni vraiment d'atelier arrêtez vous et demandez et vous passerez une très belle journée.

  Et si vous souhaitez faire un petit « stage » contactez Csaba cet homme n'est pas vannier mais il s'est passionné pour cette vannerie, (site et visite du musée). Il saura vous trouver le bon professeur et un hébergement ou le bon vannier pour votre commande...

http://www.mezofele.org/dnn/Default.aspx?tabid=241


Et la vidéo youtube
https://www.youtube.com/watch?v=m2IuCDwALeg&t

Vers quelques photos


et un pas à pas pour le chapeaux de roseaux